Une idée fantaisiste

S'il y a bien un genre que je ne pensais pas explorer, c'est la Fantasy. Et pourtant, c'est avec celui-là que j'ai commencé mon oeuvre phénoménale. A titre expérimental pour tout dire, comme un exercice de style, pour se dégourdir les doigts et arrêter d'arrêter d'écrire au bout de trois pages.

 

Je ne pensais pas que ça irait bien loin, et pourtant voilà, deux tomes plus tard, plusieurs milliers d'exemplaires vendus, l'auto-édition m'a permis d'explorer un univers parallèle riche d'expérience et d'une liberté enivrante.

J'ai découvert la passion des bloggers, la dureté du système, la tentation du renoncement, la puissance régénératrice d'une lecture anonyme, du commentaire 5 étoiles sur Amazon, celle du lecteur qui trouve que tu écris avec un manche de cuillère, ou trop de mots, ou pas assez de virgules, la joie des ventes qui tout d'un coup dépassent le cercle de tes trente potes (les vrais, pas ceux qui ne font même pas semblant de l'acheter en Kindle à 2€99, hein) pour basculer dans le vaste monde, les boules de découvrir que ton frère l’a pas acheté, l’euphorie quand des inconnus le dévorent jusqu’au bout et en redemandent. Bref, la schizophrénie totale.  

Arrive même le moment improbable où on te demande quand tu vas te sortir les doigts de l'arrière-train pour pondre le troisième, et toute vulgaire proportion gardée, c'est assez jouissif. 

Je manque tellement de persévérance que c'en est navrant. Désolée. Sans ça, j'en serais au tome 10 de l'Ordre Terne, j'aurais écrit dans tous les genres que compte la littérature : de la SF, des contes philosophiques, un thriller, une autobiographie, un essai scientifique, un traité en Wolof, une encyclopédie botanique, name it. 

Ce dont je ne manque pas, en revanche, c'est d'idées. Mon tiroir en est rempli.

Sur le conseil insistant de mon amoureux (qui était déjà à l'origine de l'idée saugrenue de la Dark Fantasy), et pour me rattraper, j'ai donc publié Comment ils font les gens, un livre plutôt drôle sur les grandes questions du quotidien. Il est illustré par Youliedessine dont les dessins terriblement chouettes font de ce bouquin un truc du tonnerre.

Si ça t'intéresse, un jour je te raconterai un peu ce qui se passe dans ma tête et comment je fais pour trouver toutes ces idées incroyables. 

En attendant, vu que tu as lu ce pavé jusqu'au bout, j'en déduis que tu as du temps devant toi, et je te propose donc de découvrir quelques unes des oeuvres qui peuplent mon univers. 

Cordialement, des bisous. 

C'est quoi l'histoire ?

Celle de l'Ultime Ravage. Le temps que nul ne veut voir venir mais qui est arrivé.

Car voilà que l'Oracle annonce la naissance de l'Elu, cet enfant envoyé par les trois Lunes pour détruire les hommes.

Hormis Berendor Cairn, le dernier des grands magiciens, nul ne semble se souvenir de cette menace qui pèse sur les Cinq Royaumes.  

Ecrasé par la culpabilité d'une terrible faute commise des siècles plus tôt, rêvant de regagner sa puissance perdue, le vieil homme alors se lance dans une course contre la montre effrénée pour empêcher les Lunes d'assouvir leur vengeance.

Cela serait si facile si les obstacles cessaient de se dresser sur sa route... 

COMBIEN

 Broché : 9,99€

 Numérique: 2,99€

QUOI

212 pages

QUAND

22 novembre 2015

Suivez-moi
  • Facebook - Gris Cercle
  • White Twitter Icon
  • 22 oeils
  • Une maison dans le perche
  • Hortus Pertica

PARIS LE PERCHE ARLES I 

© 2018