Suivez-moi
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône Instagram

PARIS LE PERCHE ARLES I 

© 2018

Ma vie, mon oeuvre

S'il y a bien un genre que je ne pensais pas explorer, c'est la Fantasy. Et pourtant, c'est avec celui-là que j'ai commencé mon oeuvre phénoménale. A titre expérimental pour tout dire, comme un exercice de style, pour se dégourdir les doigts et arrêter d'arrêter d'écrire au bout de trois pages.

 

Je ne pensais pas que ça irait bien loin, et pourtant voilà, deux tomes plus tard, plusieurs milliers d'exemplaires vendus, l'auto-édition m'a permis d'explorer un univers parallèle riche d'expérience et d'une liberté enivrante.

J'ai découvert la passion des bloggers, la dureté du système, la tentation du renoncement, la puissance régénératrice d'une lecture anonyme, du commentaire 5 étoiles sur Amazon, celle du lecteur qui trouve que tu écris avec un manche de cuillère, ou trop de mots, ou pas assez de virgules, la joie des ventes qui tout d'un coup dépassent le cercle de tes trente potes (les vrais, pas ceux qui ne font même pas semblant de l'acheter en Kindle à 2€99, hein) pour basculer dans le vaste monde, les boules de découvrir que ton frère l’a pas acheté, l’euphorie quand des inconnus le dévorent jusqu’au bout et en redemandent. Bref, la schizophrénie totale.  

Arrive même le moment improbable où on te demande quand tu vas te sortir les doigts de l'arrière-train pour pondre le troisième, et toute vulgaire proportion gardée, c'est assez jouissif. 

Je manque tellement de persévérance que c'en est navrant. Désolée. Sans ça, j'en serais au tome 10 de l'Ordre Terne, j'aurais écrit dans tous les genres que compte la littérature : de la SF, des contes philosophiques, un thriller, une autobiographie, un essai scientifique, un traité en Wolof, une encyclopédie botanique, name it. 

Ce dont je ne manque pas, en revanche, c'est d'idées. Mon tiroir en est rempli.

Sur le conseil insistant de mon amoureux (qui était déjà à l'origine de l'idée saugrenue de la Dark Fantasy), et pour me rattraper, j'ai donc publié Comment ils font les gens, un livre plutôt drôle sur les grandes questions du quotidien. Il est illustré par Youliedessine dont les dessins terriblement chouettes font de ce bouquin un truc du tonnerre.

Si ça t'intéresse, un jour je te raconterai un peu ce qui se passe dans ma tête et comment je fais pour trouver toutes ces idées incroyables. 

En attendant, vu que tu as lu ce pavé jusqu'au bout, j'en déduis que tu as du temps devant toi, et je te propose donc de découvrir quelques unes des oeuvres qui peuplent mon univers. 

Cordialement, des bisous. 

 

Tout ce que j'aime

Il faudra bien que je finisse par choisir mon camp. Star Trek ou Guerre des étoiles ?

En attendant, de Ladyhawke à Wargames, je vous livre mon panthéon d'oeuvres cultes. 

Inutile de vous dire qu'en bonne caïnophophe, limite misonéiste (j'ajoute grand max un nouveau morceau dans mon walkman par an), tout ça c'est du solide. Testé et surkiffé.

Hey mamie croûton, élargis un peu tes horizons me direz-vous... Oh, hey, oh, hey, recommandez-moi des trucs aussi géniaux que ça et je les adorerai direct.    

Des livres

Le Moine. C.S. Lewis 
Là-bas. C.J. Huysmans 
La Belgariade. David Eddings  
L'homme démoli. Alfred Bester 
Des fleurs pour Algernon. Albert Reyes 
Harry Potter. J.K. Rowling 
Stalker. Arcadi & Boris Strougaski 

Dan Simmons

Hyperion

Magistral et céleste.

Stephen King

La Tour Sombre

Enorme claque.

Douglas Adams

Au coeur des ténèbres. Joseph Conrad 
Le bruit et la fureur. William Faulkner 
La Horde du Contrevent. Alain Damasio  
Le cavalier Suédois. Léo Perutz 
La Promesse de l'aube. Romain Gary 
Le chant des pistes. Bruce Chatwin 
Alexis Zorba. Nikos Kazantzaki 

H2G2, le guide du voyageur galactique

Phénoménal. Jouissif.Culte. 

Fedor Dostoïevski

Les carnets du sous-sol

Pur chef-d'oeuvre.

Kaputt. Curzio Malaparte 
La faim. Knutt Hamsun 
Le feu. Henri Barbusse 
Journal d'un génie. Salvador Dali 
Bartleby. Herman Melville
Le diable tout le temps. Donald Ray Pollock 
Les amis de Sancho Pancha. James Carlos Blake

Des films, des séries

Star Trek. J.J.Abrams
Le Seigneur des Anneaux. Peter Jackson 
Conan le Barbare. Marcus Nispel 

Battlestar Galactica. Ronal D. Moore - série
Rashomon. Akira Kurosawa 
Le bon, la brute et le truand. Sergio Leone 

Ladyhawke. Richard Donner

West Wing. Aaron Sorkin - série

Ridley Scott

Blade Runner

Immense leçon d'adaptation. 

Bruce Miller

The Handmaid's tale

Beau et glaçant.

David Fincher

Mind Hunter

Pépite ciselée.

12 angry men. Sidney Lumet
Qui a peur de Virginia Woolf. Mike Nichols
Shining. Stanley Kubrick 

Pulp Fiction. Quentin Tarantino
Impitoyable. Clint Eastwood 
To be or not to be. Ernst Lubitsch 

Wargame. John Badham

Amadeus. Milos Forman

Un Prophète. Jacques Audiard

Bryan Singer

Usual Suspect

Impeccable  et brillant.

De la musique

Hôtel California. Eagles
A boy named Sue. Johnny Cash

Concerto N°5, dit l'Empereur. Ludwig van Beethoven

Big in Japan. Ane Brun

Buried Bones.Tindersticks

Le Barbier de Séville. Gioachino Rossini

Cheek to cheek. Ella Fitzgerald & Louis Armstrong

Cry me a river. Dinah Washington

Nabucco. Giuseppe Verdi.

Fuck U. Archive

I did it all. Tracy Chapman

 Schwanengesang S.560. Franz Liszt

Long way home. Tom Waits

Requiem. K626. Wolfgang A. Mozart.

Tonight. Rover

Nothing compares 2U. Jimmy Scott

Somethin'stupid. Franck & Nancy Sinatra

Symphonie N°7. Allegro.Ludwig Van Beethoven. 

Cyclamen. Asaf Avidan

I am weary. The Cox Family

Jimmy. Moriarty.

Perfect day. Lou Reed

Peer Gynt. Edward Grieg

Mary won't you call my name ? Morphine

People are strange. The Doors

Mélodie hongroise en si mineur D817. Franz Schubert.

Kayleigh. Marillion

On my one. Jake Bugg

Sonate Arpeggione D.821. Franz Schubert