22/11/63 - Stephen King

Et vlan, encore un livre que je ne pensais pas lire ni aimer et qui m'a mis une bonne claque.


Stephen (je m'abstiens de rajouter son nom, on a tous compris qu'ici, c'est le roi) concentre la fresque historique, le sujet qui fascine l'Amérique (après le magicien d'Oz et la question de savoir si on a vraiment posé le pied sur la Lune, on veut tous savoir comment le légendaire John Kennedy s'est pris une balle en pleine parade).

S'ajoute à ça cette façon bien à lui qu'il a de mettre en abyme sa propre oeuvre avec un brio qui laisse sur le flanc.

Autant je n'ai pas réussi à accrocher avec Duma Key (m'enfin quoi, l'histoire commence les trois dernières pages ou bien ?), autant ce 22/11/63 est ficelé comme un rôti de Noël. Vous raconter l'histoire serait gâcher votre plaisir. Il y est vaguement question de remonter le cours du temps et changer l'Histoire, celle avec un grand "H", mais c'est surtout dans une faille de sa propre vie que s'engage le héros. Une dimension où ses démons affrontent sa vie idéale, où le destin du monde pèse parfois une plume quant il s'agit de sauver son propre bonheur.

Si vous aimez la recette du maître, 22/11/63 est un petit festin. Si vous ne le connaissez pas, c'est un petit festin. Bref, ça vaut le détour.

Suivez-moi
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône Instagram

PARIS LE PERCHE ARLES I 

© 2018